Établir ou confirmer le diagnostic

La maladie de Verneuil (Hidradénite suppurée) est caractérisée par la formation sur la peau de nodules douloureux et d’abcès, souvent précédés de signes prémonitoires que le patient connaît. Ces abcès peuvent se compliquer de fistules et de cicatrices hypertrophiques.

Le diagnostic de la maladie de Verneuil peut être posé dès lors que les trois critères diagnostiques suivant sont réunis : caractère chronique et récidivant ; localisations compatibles ; aspect compatible des lésions. Très schématiquement : des abcès à répétition au niveau des plis.

« Ces formes les plus graves le sont d’emblée et les formes mineures le restent tout au long de l’évolution. »

La maladie est essentiellement faite de poussées douloureuses et, le plus souvent, suppuratives.

Les abcès (boules de pus) se forment dans les zones riches en glandes sudoripares apocrines, essentiellement aux aisselles (sous les bras), au périnée (région comprise entre l’anus et les parties génitales), à l’aine (à la racine des membres inférieurs) et aux fesses.

Certains malades peuvent aussi développer des lésions sur le cou, la poitrine ou le dos. Le visage est très rarement atteint.

« Le diagnostic est uniquement clinique. Aucun test sanguin ou biopsie ne permet d’affirmer ce diagnostic »

« Si vous croyez être atteint de la maladie de Verneuil, consultez un dermatologue (spécialiste de la santé de la peau) pour obtenir de plus amples informations »

Il existe des maladies et/ou divers troubles s’ajoutant à la maladie de Verneuil, que l’on appelle comorbidités associées. À noter que ces maladies « secondaires » peuvent être directement dues à la maladie de Verneuil ou, au contraire, ne pas avoir de liens apparents avec celle-ci. Parmi les comorbidités associées à la maladie de Verneuil on retrouve les maladies inflammatoires de l’intestin (comme la maladie de Crohn par exemple), les affections rhumatologiques (comme la polyarthrite) et le syndrome métabolique et ses composantes.

Auteur : Dr François Maccari, dermatologue à la Varenne Saint-Hilaire (94)

Références :

Hurley HJ. Axillary hyperhidrosis, apocrine bromhidrosis, hidradenitis suppurativa and familial benign pemphigus : surgical approach. In: Roenigk RK, Roenigk HH, editors. Dermatologic surgery. New York: Marcel Dekker; 1989.p.729-39.

© Copyright - ResoVerneuil